Attention:

Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs

Méthode 1: Low-Stake Bettor

Low-Stake Bettor

 

Combien d’entre vous rage chaque week-end car leur pari est perdu à cause d’un match nul ou un leader qui ne fait pas son travail? Plus de 80% d’entre nous! Pourquoi? Car nous sommes très peu à en vivre!! Le pourcentage peut qu’être élevé! Mais pourtant certaines méthodes simples et logiques nous permettent de réduire le pourcentage de perte!

 

La méthode « Low-Stake Bettor » est basée sur des paris simples ou des combinés à deux rencontres avec 2 choix possibles. Les joueurs privilégient un pourcentage de paris élevés plutôt que les paris avec de grosses côtes et une probabilité moindre de gain. La méthode est assez simple et mathématiques. Vous allez voir que c’est très logique! Et une grande célébrité connue de tous le confirme avec sa fable « Le lièvre et la tortue »! Rien ne sert de courir, il faut partir à point! En fait, le lièvre est un parieur à haut risque avec des cotes supérieures à 15 et la tortue représente les parieurs du Low-Stake Bettor! Il faut apprendre à ne pas être trop gourmand!

Plus la cotes est élevée et plus la possibilité de voir le pari gagner est faible. Le pourcentage de voir notre pari gagner diffère selon la cote. En effet le pourcentage entre un pari <1.30 et un pari >2.00, n’est pas le même. Ce n’est pas du 50/50 quel que soit le pari; simple, combiné, à double choix, à triple choix… Même un pari simple avec deux choix possibles n’est pas du 50/50 car plusieurs variables entrent en jeu. Prenons l’exemple du tennis où le nul n’est pas possible. La possibilité que le joueur A de de gagner contre le joueur B n’est pas du 50/50. Il faut regarder certains facteurs: le classement, le pourcentage de première balle, gaucher ou droitier, la surface, les confrontations sur cette surface, sa forme sur cette surface et dans le tournoi actuel, les ambitions… Après il y’a d’autres facteurs pour les spécialistes comme le type de jeu du joueur A est-il adapté à celui du joueur B… Lorsque ces facteurs sont vérifiés, nous pouvons dire que la cote <1.30 à plus de 85% de chance d’être gagnante.

C’est la même chose avec un pari à triple choix. Une équipe A n’a pas 50% de chance de gagner contre l’équipe B. Il y’a un nouveau choix, le nul. Une possibilité très élevée dans le football moderne et elle fait perdre de nombreux paris. C’est normal. Les bookmakers se basent sur ce facteur pour gagner le plus d’argent possible. Lors d’un match de football, le parieur doit vérifier, la composition de l’équipe possible, la forme des joueurs et du collectif, les résultats à domicile et à l’extérieur, analyser les anciennes rencontres des deux équipes puis des anciennes confrontations, sans oublier de vérifier les blessés, les transferts et ces implications dans le match, les statistiques des défenses puis des attaques… C’est à dire que c’est du travail. Si nous ne vérifions pas ces facteurs, les pourcentages sont de 33,33% que l’équipe A gagne, 33,33% de nul et 33,33% que l’équipe B gagne. Si l’équipe A est favorite, nous arriverons à ces pourcentages; 45% pour la victoire, 35% de nul et 20% pour une défaite. Le choix du nul est encore très important, donc très risqué. Si nous arrivons à annuler ce choix, la victoire de l’équipe B reste toujours de 20% alors que le pourcentage que l’équipe A ne perde pas est de 80%. En enlevant le choix du nul, nous augmentons notre pourcentage de gagner sur ce match. ATTENTION, LES POURCENTAGES SONT FIABLES POUR UNE ÉQUIPE FAVORITE APRÈS L’ANALYSE DES FACTEURS.

Plus nous mettons de matchs dans le pari et plus les possibilités de perte augmentent alors que le pourcentage de gain diminue, c’est le principe du Loto Foot. Tout le monde n’a pas eu la chance de gagner au Loto Foot. C’est pourquoi la technique des Low-Stake Bettor est de combiner que 2 matchs avec 2 choix possibles, c’est à dire en enlevant la possibilité de nul, donc soit du foot en 1N, soit du tennis et du basket (nous pouvons aussi inclure le rugby où le système de point permet d’éviter de nombreux nuls).

On gagne beaucoup plus de paris avec des cotes en dessous de 1.40 que des cotes à plus de 2.00. C’est vrai que nous gagnons plus lorsque le pari est bon avec une cote énorme, mais la variance est plus favorable pour les cotes inférieures à 1.40. Bien entendu, il y’a des pièges à repérer, c’est pour ça que nous analysons les rencontres. Et surtout, il ne faut pas oublier que 2 rencontres à 1.31 font une cote supérieure à 1.70. Une cote inférieure à 1.40 avec une analyse de la rencontre va permettre d’augmenter la marge de sécurité et donc de mise. Un joueur faisant des paris avec plus de variables gagnera gros à court terme mais au long terme, il sera en déficit car il en gagnera un sur dix et la probabilité de gain diminuera encore plus lorsqu’il rajoutera un facteur, un pari ou… Regardez dans les groupes de parieurs sur les réseaux sociaux, un joueur qui gagne 600€ avec une mise de 50€, il lui restera à la fin de la semaine 100€ parfois moins. Il y’a de nombreuses pages qui arrivent à certains moments à n’avoir qu’un seul pari de bon puisque les Tipsters recherchent des cotes supérieures à 12.00

Il y’a plus de 100 paris par jour! Il suffit de parier sur seulement 2 rencontres avec 2 choix possibles (pour encore plus minimiser les risques) à 1.22 pour gagner 50€ par jour. Ce qui fait un très bon salaire ou complément de salaire pour les parieurs occasionnels.

Il est préférable de miser peu et être fort mentalement pour miser que sur 2 ou 3 paris par jour. Car avec cette méthode, il faut choisir plus soigneusement les rencontres pour éviter les pertes. En gros les paris avec des cotes de 2.00 et plus sont rentables à long terme mais demandent énormément de travail en amont et vous pouvez avoir de gros mois en étant déficitaire! Alors que de choisir 2 paris à 1.31 par jour en les analysant est beaucoup plus rentable à long terme mais moins à court terme. Un bilan ne se compte pas en jour, en semaine ou un mois… Mais en 6 mois au minimum! Et c’est seulement au bout de ces 6 mois que vous pouvez juger si une méthode est rentable ou non pour gagner aux paris sportifs! Avec cette méthode-là il faut réussir 2 paris sur 3 avec une cote à 1.70 minimum pour être bien rentable sur le long terme! Sachant qu’il y’a que deux matchs sans possibilité de nul, la variance est de notre côté! Vous avez donc 3 possibilités pour cette méthode-là! Vous pouvez parier sur le tennis, le foot en double chance, le basket et le hockey. (ATTENTION SUR INTERNET CAR LA FDJ NE COMPTE PAS LES PROLONGATIONS POUR LE BASKET ET LE HOCKEY). Bien entendu, la méthode Low-Stake Bettor n’est pas la seule méthode lucrative.

 

Difficulté Risque Bénéfice
Modérée Modérée Rentable à long terme

 

MÉTHODE

 

Faire un combiné de 2 matchs à 2 possibilités pour une cote totale minimum de 1.70 (exemple 2 matchs de tennis)

Gagner 2 paris sur 3 pour être gagnant à long terme

Combiné à 1.76 = Federer 1.30 + Cuevas 1.35

 

AVANTAGES

 

  • Réduire la prise de risque
  • Réduire le résultat à deux possibilités possible
  • Des paris plus fiables

 

INCONVÉNIENTS

  • Méthode lente pour les petites Bankrolls
  • Savoir être patient

 

 

 

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pronosteam

GRATUIT
VOIR